Vous avez prévu de visiter Copenhague prochainement sur un week-end et vous ne voulez rien rater. Vous vous demandez que faire à Copenhague ? Quelles sont les principales visites à effectuer ? On vous a dressé un top 10 des trucs à faire absolument sur deux ou sur trois jours dans la capitale danoise. A vos marques, prêt, partez !

Que voir à Copenhague ? Les incontournables de Copenhague

Copenhague en quelques mots

Construite sur deux îles donnant sur la mer Baltique, Copenhague est la capitale et la ville la plus peuplée du royaume du Danemark (oui oui, c’est un royaume 👸 ). Forte de ses 2 millions d’habitants, elle n’était à l’origine qu’un village de pêcheurs fondé par les Vikings.

Aujourd’hui caractérisée par ses maisons colorées, ses nombreux parcs, ses ponts et ses canaux, c’est une ville dynamique et décontractée, contrastée entre modernité et tradition.
Bien qu’elle soit une capitale et un centre économique, Copenhague semble tout à fait à taille humaine et se visite facilement à pieds, ou à vélo ! Par ses valeurs et son style de vie, elle représente parfaitement l’esprit scandinave.
Visiter Danemark - que faire à Copenhague ?

Les jardins de Tivoli

Pour l’anecdote

Activité incontournable de Copenhague, les jardins de Tivoli sont situées en plein cœur de la ville, dans le quartier du même nom. C’est avant tout un parc d’attractions historique qui a ouvert ses portes pour la première fois en 1843.

Considéré comme l’un des premiers parcs d’attractions à thème du monde, il aurait inspiré Walt Disney pour l’ouverture de son premier parc Disneyland aux Etats-unis. Rien que ça !

Jardin de Tivoli - Que faire à Copenhague ?

Que faire dans les jardins de Tivoli ?

Dans ce jardin à l’ambiance féerique, se côtoient d’anciens manèges et de nouvelles attractions à sensations fortes. Au total c’est plus de trente attractions réparties dans le parc.

Parmi les plus notables :

  • les Rutschebanen sont des montagnes russes en bois datant de 1914 et toujours en activité !
    Pour la petite histoire, les trains de cette attraction étaient freinés manuellement par une personne placée au milieu des wagons. Et ils le sont toujours aujourd’hui ! Mais il n’y a rien à craindre, et puis ça fait son charme !
  • le Star Flyer “Himmelskibet” est le carrousel aérien le plus haut d’Europe du Nord. Ses chaises volantes vous emmènerons jusqu’à 80 mètres au-dessus du sol ! Parfait pour avoir un panorama 360 degrés de la capitale danoise.
  • Vertigo, un manège centrifugeuse qui vous fera subir la force de 5G ! A éviter après le repas ! 😉

Parmi les plus notables :

  • les Rutschebanen sont des montagnes russes en bois datant de 1914 et toujours en activité !
    Pour la petite histoire, les trains de cette attraction étaient freinés manuellement par une personne placée au milieu des wagons. Et ils le sont toujours aujourd’hui ! Mais il n’y a rien à craindre, et puis ça fait son charme !
  • le Star Flyer “Himmelskibet” est le carrousel aérien le plus haut d’Europe du Nord. Ses chaises volantes vous emmènerons jusqu’à 80 mètres au-dessus du sol ! Parfait pour avoir un panorama 360 degrés de la capitale danoise.
  • Vertigo, un manège centrifugeuse qui vous fera subir la force de 5G ! A éviter après le repas ! 😉
Jardin de Tivoli Copenhague - attraction The Demon

Jardin de Tivoli – attraction The Demon

Outre les impressionnants manèges, les jardins de Tivoli regorgent d’autres activités : théâtre en plein air, scènes de concert intérieures et extérieures, feux d’artifices, illuminations.
Ces activités varient en fonction des jours de la semaine, des évènements du calendrier et de la saison. Certaines sont payantes, d’autres libres d’accès avec l’entrée du parc.
Enfin, le jardin de Tivoli c’est aussi des recoins plein de charme pour passer des moments plus tranquilles. À l’image de son magnifique lac, de son orangerie et de ses restaurants.
Outre les impressionnants manèges, les jardins de Tivoli regorgent d’autres activités : théâtre en plein air, scènes de concert intérieures et extérieures, feux d’artifices, illuminations.
Ces activités varient en fonction des jours de la semaine, des évènements du calendrier et de la saison. Certaines sont payantes, d’autres libres d’accès avec l’entrée du parc.
Enfin, le jardin de Tivoli c’est aussi des recoins plein de charme pour passer des moments plus tranquilles. À l’image de son magnifique lac, de son orangerie et de ses restaurants.

L’entrée et les attractions sont-elles payantes ?

L’entrée du parc d’attractions est payante (135 DKK), mais elle ne donne pas accès aux attractions. Chaque attraction est payante individuellement.
Le système est simple. Il faut payer pour chaque tour de manège avec des jetons/tickets achetés au préalable. Un jeton coûte 30 DKK, soit environ 4€. Certaines attractions nécessitent 2 ou 3 jetons par tour…

Bon plan 1

Comme moi, vous pouvez commander le ticket d’entrée sur internet.

Cette entrée pour une journée entière possède un coupe-file qui vous empêchera des longues minutes d’attente une fois sur place.

(le site est en français. Le billet est même un peu moins cher qu’au guichet ! Vous payez en euros, donc sans frais bancaire, contrairement à un achat sur place le jour J)

Bon plan 2

L’entrée du parc ne donne pas accès aux attraction.

Si vous avez prévu de passer du temps dans le parc, prenez aussi le pass attractions 1 jour, surtout avec des enfants !

Il permet de faire toutes les attractions en illimité. Quand certaines attractions coûtent jusqu’à 12€ le tour, le pass est vite rentabilisé !

Le SMK, Statens Museum for Kunst

Dans les indispensables de Que faire a Copenhague, le SMK, comme on le surnomme, a largement sa place dans le top 3.

Dans ce musée se tient la plus importante collection d’œuvres d’art du pays, du XIIe siècle à aujourd’hui. Réparties dans une soixantaine de salles sur deux étages, c’est pas moins de 9000 peintures et sculptures et 300 000 dessins et gravures qui sont à découvrir.

Les plus illustres peintres et sculpteurs danois, scandinaves et européens sont représentés. Parmi les plus connus on retrouve Rembrandt, Mantegna, Vasarely, Braque (“plutôt Braaaaque…Vasarely…” pour ceux qui auront la référence 😄 ) mais aussi Picasso, et Rubens.
Le musée peut également se targuer de posséder l’une des plus belles collections des tableaux de Matisse au monde !
Le Statens Museum for Kunst est situé dans le centre de Copenhague, à côté du château de Rosenborg. Son bâtiment d’époque, construit fin XIXe siècle mérite le coup d’œil, avec ses airs d’architecture renaissance italienne.
Il possède une extension au style moderne, très lumineuse, avec de larges baies vitrées donnant sur un parc. Parfait pour faire une pause.
Le Statend Museum for Kunst est compris dans la Copenhagen Card, le pass touristique de la ville.

Nationalmuseet, le musée national

Non loin des jardins de Tivoli se trouve l’ancien Palais royal qui abrite désormais le Nationalmuseet, le musée national du Danemark.
Dans cet immense bâtiment sont présentés au public de nombreuses collections qui retracent l’histoire du Danemark. Ce musée est en quelque sorte le coffre aux trésors historiques du pays.
Les nombreuses pièces antiques regroupées dans l’ancienne résidence royale sont éclectiques mais intelligemment agencées dans les différentes parties du musée.
Le musée est en effet divisé en sections spécialisées. On retrouve toutes sortes d’objets appartenant à la culture et au patrimoine danois mais aussi des antiquités égyptiennes, grecques et romaines.

 

Parmi ces pièces rares et pourvues d’histoires, certaines datent de plus de 10 000 ans quand d’autres sont d’aujourd’hui !

 

La plupart des choses à ne pas manquer dans ce musée sont situés dans la partie préhistoire danoise. Parmi les objets les plus notables, on trouve le char solaire de Trundholm, le chaudron de Gundestrup ou encore la Pierre runique de Kingigtorssuaq avec ses inscriptions vikings.
Nationalmuseet, le char solaire de Trundholm - musée national Copenhague

char solaire de Trundholm

Nationalmuseet, le chaudron de Gundestrup - musée national Copenhague

chaudron de Gundestrup

Nationalmuseet Pierre runique de Kingigtorssuaq Copenhague

Pierre runique de Kingigtorssuaq

Tout comme le Statens Museum for Kunst, le musée national du Danemark est compris dans la Copenhagen Card, le pass touristique de la ville.

Le Château de Rosenborg

Situé dans le centre de Copenhague, le Château de Rosenborg, nommé Rosenborg Slot en danois, date du XVIIe siècle.

Pour la petite histoire, c’est Christian IV, alors roi du Danemark qui décida de le faire construire pour lui servir de résidence d’été. Des agrandissements ont ensuite été entrepris pour atteindre la forme actuelle.

Le château servit à la famille royale jusqu’en 1710, date à laquelle ils allèrent s’installer à Fredensborg, plus grand.

Château de Rosenborg - Rosenborg Slot Copenhague
Depuis les années 1830, Rosenborg Slot est devenu un musée. Vous pourrez y observer les joyaux de la couronne danoise ainsi que les différentes pièces de vie des rois.
Parmi les plus emblématiques : le Cabinet des Glaces, la salle des chevaliers, le Salon d’hiver de Christian IV ou encore la chambre où il mourut.
Les pièces du château, d’époque pour la plupart, vous transporteront dans le temps. Boiseries murales ornées de peintures danoises, tapisseries et moulures au plafond ne vous laisseront pas indifférent.
N’hésitez pas à visiter le parc du château également ! Plus vieux jardin public de la ville, il est très apprécié des touristes. C’est plus de deux millions de personnes qui s’y rendent chaque année !

Christiania, le quartier alternatif

Christiania est un quartier de Copenhague se voulant libre, autogéré et autonome. En déambulant dans les rues, vous découvrirez un endroit original coupé de la société danoise traditionnelle.

le quartier de Christiania - Que faire à Copenhague ?

Le projet est né en 1971 sur un ancien camp militaire désaffecté. Avec une volonté de nouvelle forme de vie sociale rejetant entre autre le capitalisme, les hippies et anarchistes se sont installés dans les hangars et autres bâtiments laissés à l’abandon. De là est né cette véritable “ville dans la ville” avec ses habitants, son économie coopérative et son mode de vie alternatif.

Christiania possède sa propre monnaie, son drapeau et son hymne. Ici se côtoient commerçants, artistes de rue, bobos et dealers. La drogue a pignon sur rue et se vend librement. C’est comme ça à Christiania !

Baladez-vous dans le quartier pour vous imprégner de l’ambiance.

Vous découvrirez les façades des anciens hangars militaires couverts de graffitis. Mais aussi les maisons construites à la main, avec des matériaux de récupération, à l’instar de cette maison dont les murs sont composés exclusivement de cadres de fenêtres.

maison en cadres de fenêtres - quartier Christiania Copenhague

Arrêtez-vous pour manger ou prendre un café au Morgenstedet, un petit restaurant végétarien bio à l’ambiance hippie qui pratique des prix très convenable pour un repas de qualité.

Enfin, petit conseil, évitez les photos sur Pusher Street, la rue principale du quartier. Les dealers ne veulent pas être photographiés.
Restez discret pour respecter les habitants et éviter de nourrir ce sentiment de “zoo humain” dont se plaignent déjà certains riverains avec l’augmentation du nombre de touristes à Christiania.

Déguster une spécialité danoise

Que faire à Copenhague, c’est aussi goûter à la gastronomie danoise et aux spécialités de la ville.

Les spécialités culinaires sont une partie du patrimoine culturel. Y prêter une attention particulière est important lorsque l’on visite un pays. L’immersion n’en est que plus intense.

Voici quelques-unes des spécialités parmi les plus connues à Copenhague :

  • le Smørrebrød :
    une sorte de sandwich ouvert ou bruschetta danoise si on peut dire. Il est constitué d’une tranche de pain sur laquelle on vient mettre une garniture : rôti de bœuf, crevettes, saumon fumé, hareng fumé, ou encore filet de poisson frit,… Le pain peut changer en fonction de la garniture. Le saumon fumé est associé à du pain blanc alors que les harengs sont disposées sur du pain noir de seigle beurré. Le Smørrebrød est consommé le midi principalement. Accompagné d’une bière, c’est parfait.
  • Smørrebrød, spécialité danoise - que faire à Copenhague
  • Smørrebrød, spécialité danoise - que faire à Copenhague
  • Smørrebrød, spécialité danoise - que faire à Copenhague
  • Smørrebrød, spécialité danoise - que faire à Copenhague
  • Smørrebrød, spécialité danoise - que faire à Copenhague
  • Smørrebrød, spécialité danoise - que faire à Copenhague
  • les Frikadeller : boulettes de viande hachées mélangées avec une préparation
  • le Stegt flæsk : recette à base de rôti de porc accompagné de pommes de terre avec une sauce au persil

Toutes ces plats typiques danois se dégustent à Copenhague. Que ce soit sur le pouce ou en restaurant, vous les trouverez facilement. Pour une initiation plus approfondie à la gastronomie de Copenhague, des visites existent.

Visiter la ville à vélo

C’est bel et bien un incontournable de Que faire a Copenhague ! La bicyclette fait partie de la vie des habitants de Copenhague.

1. Un art de vivre scandinave

Le vélo est un mode de déplacement très développé dans les villes scandinaves et vous verrez que Copenhague ne fait pas exception, loin de là !

C’est presque un art de vivre. La ville dispute à Amsterdam le titre de « capitale européenne du vélo ». En centre-ville, plus de la moitié des habitants se rendent au travail de cette manière.

  • vélos Copenhague - visiter le Danemark
  • parking vélos - Que faire à Copenhague ?
  • vélos Copenhague - visiter le Danemark

2. De nombreux avantages

Vous l’aurez deviné, visiter Copenhague à vélo à plein d’avantage :

  1. C’est agréable et sécurisant. La ville est plate et tout est fait pour les déplacements à bicyclette : des signalisations particulières aux imposants parkings spécialement conçus pour les vélos
  2. C’est rapide. Copenhague possède 350 kilomètres de pistes cyclables. Dans la circulation, le vélo est prioritaire sur les piétons et les voitures. Quand on demande aux habitants de Copenhague pourquoi ils prennent le vélo, plus de la moitié évoque la rapidité et un tiers la simplicité. Ça tombe bien, vous n’avez que peu de temps pour visiter, alors en selle !
  3. C’est pas cher. C’est en effet un moyen bon marché de se déplacer. la ville possède un système de vélo en libre service. Il vous en coûtera 5€ de l’heure environ.

3. Idéal pour visiter Copenhague

Si vous souhaitez faire d’une pierre deux coups et optimiser votre temps, vous pouvez visiter Copenhague à vélo avec un guide. Vous passerez par les incontournables de la ville avec des explications sans avoir à sortir votre smartphone ou votre carte tous les 200 mètres.
Nous vous conseillons la visite d’1h30 que nous avons faites, elle est adaptée pour un séjour court d’un week-end et la visite guidée est de qualité.
Il existe aussi une visite de 3h avec guide qui fait un tour plus long. Je vous la conseille seulement si vous restez plus de 3 jours à Copenhague.
Enfin pour les plus fainéants d’entre vous 😄, une visite guidée en Segway vous ira parfaitement. 😉
Ces activités étant prises d’assaut quand les beaux jours arrivent, n’hésitez pas à commander sur internet encore une fois. Le paiement se fait en euros. Vous ne paierez pas les frais de transactions, inévitables lors de l’achat sur place.

Aller voir La Petite Sirène

La Petite Sirène est l’un des symbole majeur de Copenhague. C’est un peu leur Tour Eiffel à eux !
Il s’agit d’une statue réalisée en bronze pour rendre hommage au fameux conte La Petite Sirène écrit par le romancier danois Hans Christian Andersen. Repris plus tard par Walt Disney en dessin animé.
Alors oui elle est petite, oui elle se situe dans une zone un peu excentrée du centre-ville, et vous entendrez sûrement quelques chuchotements de la foule amassée autour de vous dire “Tout ça pour ça” ou “Elle est petite”, mais sa symbolique fait qu’elle a sa place dans les incontournables de Que faire à Copenhague.
La Petite Sirène de Copenhague

Pour ne pas perdre de temps, je vous conseille de vous y rendre à vélo, elle est très facile d’accès via pistes cyclables.

Christiansborg Slot

Niché sur une île en plein centre de Copenhague, le château de Christiansborg était la résidence principale de la famille royale danoise jusqu’en 1794. De nos jours, la famille royale occupe encore certaines parties du château pour certains événements.

Mais aujourd’hui, le château est surtout le cœur du pouvoir danois puisqu’on y trouve le Parlement, la Cour suprême de justice ainsi que le bureau du Premier ministre.

Christiansborg Slot, le château de Christianborg à Copenhague
La visite de Christiansborg Slot s’effectue en plusieurs parties :

  • les salles de réception royales
    partie principale de la visite, c’est une grandiose succession de 18 salles où la reine du Danemark reçoit les chefs d’Etat et organise les festivités royales. La Grande Salle et la bibliothèque de la reine sont particulièrement élégantes.
  • les écuries royales
    présentes à l’extérieur du château, elles longent la grande place où se trouve la statue du roi Christian IX monté à cheval
  • les cuisines royales
  • les ruines de la forteresse
    à découvrir les ruines de la forteresse de Slotsholmen construite en 1167 et détruite 200 ans plus tard, bien avant l’édification de la dernière version du château actuel
  • la Tour du Palais
    plus haute tour de la ville, elle offre une vue imprenable

Vous pouvez acheter un billet en ligne qui comprend la visite de toutes les parties du Christiansborg Slot. Seule la visite des salles de réception royale est inclue dans la Copenhagen Card. A vous de voir.

salle de réception royale - résidence royale de Christiansborg

Salle de réception

écuries royales - résidence royale de Christiansborg - que faire à Copenhague ?

Écuries royales

Arrêtez-vous sur les quais de Christianshavn

Paisible et pittoresque quand ce n’est pas bondé de monde, les bords des canaux du quartier de Christianshavn ont des allures de carte postale avec ses étroites maisons de toutes les couleurs et ses bateaux. N’hésitez pas à prendre un café en terrasse, c’est l’endroit idéal pour se poser quand il y a un peu de soleil.

Vous remarquerez les nombreux passages de bateaux sur les canaux. Il est possible de trouver en ligne des balades d’une heure plutôt bon marché pour ce genre d’excursions. Si vous avez déjà acheté la Copenhagen Card, une croisière sur les canaux est déjà inclue !

Que faire à Copenhague ? - les quais de Christianshavn

Que faire à Copenhague s’il vous reste du temps

Amalienborg Slot, pour voir la relève de la garde

Le château d’Amalienborg est la résidence de la famille royale du Danemark. Il est constitué de quatre bâtiments identiques plutôt austères avec leurs façades néo-classiques qui se font face autour d’une place.

C’est ici que se déroule chaque jour à midi tapante la relève de la garde. En fonction de qui est présent dans le château et du rang royal des personnes présentes, la relève est plus ou moins impressionnante.
Lorsque la Reine est là, la parade commence à 11h30 à la caserne royale de Gothersgade avec la nouvelle garde qui traverse la ville pour se rendre au château faire la relève.
Pour y avoir assisté, c’était à voir !
Amalienborg Slot - la relève de la garde

Se balader dans Nørrebro et Vesterbro

Vesterbro, ancien quartier chaud devenu le Copenhague cool

Vesterbro est le nouveau quartier branché de Copenhague. Vous trouverez ici bars post-industriels, restaurants branchés, et galeries d’art.

Ancienne zone industrielle, c’était aussi autrefois le quartier des abattoirs et des bouchers. Vesterbro était un quartier populaire et mal fréquenté. Quartier chaud également, c’était ici qu’étaient concentrées les prostituées de la ville.

Aujourd’hui le quartier a bien changé ! On y trouve bien quelques sexshops mais aussi des bars à vins et des boutiques design et vintage.

Petit conseil, venez dans le quartier pour déguster un brunch et déambuler dans les boutiques alentours.

Nørrebro, multiculturel et animé

Nørrebro est un quartier populaire et multiethnique composé d’étudiants et de nombreux résidents issus de l’immigration. Très animé, on y trouve des petits cafés et bars aux ambiances rocks avec concerts. Les prix des consommations sont parmi les moins chères de la ville. Restez-y pour sortir le soir.

La principale attraction touristique dans le coin est le cimetière Assistens : un parc magnifique qui fait office de cimetière. Calme et hors du temps, il permet des promenade bucoliques et des moments de repos.

Hans Christian Andersen repose dans ce cimetière. Romancier danois il a entre autre écrit La Petite Sirène et La Reine des Neiges, deux romans très connus, tous deux repris et adaptés par Walt Disney en dessins animés.

La Rundetårn, la Tour ronde de Copenhague

Rundetårn (ou Rundetaarn), littéralement la “Tour ronde” en danois, est une tour de 35 mètres de haut construite au XVIIe siècle et située dans le centre de Copenhague. Elle possède à son sommet un planétarium ainsi que le plus vieil observatoire encore en fonctionnement en Europe.

On accède au sommet à pieds par un original couloir en hélice qui permet de monter sans escalier.

L’observatoire servait à l’époque aux recherches et mesures astronomiques. Aujourd’hui, les astronomes amateurs et les visiteurs ont remplacé les chercheurs de l’époque.

Cette visite est également intégrée dans la Copenhagen Card.

Le marché de Torvehallerne

Le Torvehallerne KBH est un marché ouvert tous les jours de la semaine, non loin du jardin public Ørstedsparken. On y trouve des produits frais danois et spécialités locales en tout genre pour le plaisir des yeux et des papilles. A manger sur place ou à emporter.

J’espère que ce top 10 de Que faire à Copenhague et son bonus vous auront plus, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à poser des questions.